Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La Nature Du Conflit

Publié par


http://www.gordontraining.com/wp-content/themes/gordontraining/images/logo.gif

http://www.gordontraining.com/wp-content/uploads/parentingprogramsheader.png

 

 

[...]

Un conflit est un moment de vérité dans une relation, une vérification de son état de santé ; une crise peut l'affaiblir ou la renforcer, c'est un événement critique qui peut causer une rancune durable, une hostilité difficile à surmonter, ou des blessures psychologiques. Les conflits peuvent amener les gens à se séparer ou à se rapprocher dans une union plus intime. Les conflits contiennent le germe de la destruction et le germe d'une plus grande unité ; ils peuvent amener la guerre ou une plus grande compréhension mutuelle.

 

La façon dont on règle les conflits reste le facteur le plus important dans une relation parent et enfant. Malheureusement, la plupart des parents pensent les résoudre en employant seulement deux approches de base, qui sont l'une et l'autre inefficaces et dommageables pour l'enfant aussi bien que pour la relation.

 

Peu de parents acceptent le fait que les conflits font partie de la vie et ne sont pas nécessairement mauvais. Presque tous les parents voient les conflits comme des choses qu'il faut éviter à tous prix, que ce soit entre eux et leurs enfants ou entre les enfants. Nous entendons souvent des époux se vanter qu'ils n'ont jamais eu de dispute sérieuse comme si cela signifiait que leur relation a été réussie.

 

Les parents disent souvent à leurs enfant : "Je vous avertis, ce soir, il n'y aura pas de dispute à table, nous ne voulons pas gâcher l'heure du souper." ou encore ils vont dire : " Cessez de vous quereller tout de suite". On peut entendre les parents d'adolescents se plaindre du fait que, leurs enfants étant plus âgés, les disputes et les conflits sont plus nombreux dans la famille : "Auparavant, nous partagions habituellement le mêmes opinions" ou bien "Ma fille était toujours coopératrice et docile, mais maintenant, nous ne voyons plus les choses comme elle et elle ne les voit plus de notre façon."

 

La plupart des parents détestent avoir des conflits ; ils sont troublés lorsqu'il en survient et sont bien embêtés quand à la façon de les résoudre positivement. En réalité, une relation serait assez exceptionnelle si durant une période de temps les besoins d'une personne n'entreraient pas en conflit avec ceux de l'autre. Lorsque deux personnes (ou deux groupes) entrent en contact, il doit inévitablement se produire des conflits, tout simplement parce que les personnes sont dissemblables, pensent différemment, ont des besoins contraires, et veulent des choses qui parfois sont incompatibles.

Donc, les conflits ne sont pas nécessairement mauvais : ils existent et font partie de la réalité de toute relation. En fait, une relation où il n'apparait pas de conflit peut même être moins saine qu'une autre où les conflits sont fréquents. Un bon exemple, c'est celui du couple dont l'épouse soumise se plie toujours aux désirs d'un mari dominateur, ou encore, une relation où l'enfant a tellement peur du parent qu'il n'ose le contredire en aucune façon.

 

Tout le monde a connu des familles, particulièrement des familles nombreuses, qui donnent toujours l'impression de vivre des conflits et qui, par contre, sont merveilleusement heureuses. A l'opposé, je lis souvent, dans les journaux, des reportages sur des adolescents qui ont commis des crimes et dont les parents expriment l'étonnement le plus complet. Ils n'auraient jamais cru leur enfant capable de commettre un tel acte, n'ayant jamais eu de problème avec lui ; il avait toujours été tellement docile. Les conflits, s'ils sont exprimés et acceptés comme un phénomène naturel, sont beaucoup plus sains pour les enfants que la plupart des parents ne le pensent. Dans ces familles, l'enfant a, au moins, la chance de vivre des conflits, d'apprendre comment les régler et se trouve ainsi mieux préparé pour y faire face dans sa vie future. Les conflits familiaux peuvent en effet être bénéfiques pour l'enfant comme préparation pour ceux qu'il rencontrera inévitablement en dehors de la maison, pourvu que les conflits vécus chez lui aient été résolus de façon constructive.

 

Le facteur le plus important de toute relation, c'est la façon dont on règle les conflits, et non le nombre de conflits qui se produisent. C'est le facteur le plus important pour déterminer si une relation est saine ou malsaine, mutuellement satisfaisante ou insatisfaisante, amicale ou hostile, profonde ou superficielle, chaleureuse ou indifférente.

[...]

 

Source : The Nature Of Conflict

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog