Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2013-03-28T12:22:00+01:00

Un message à transmettre ?

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Hier soir, j'ai couché mes fils, comme d'habitude. Et puis j'ai entendu Tadéo (26 mois) appeler son père.

Quand mon mari me rejoint dans la cuisine, je lui demande s'il allait le voir ; il m'informe que non.

Je lui raconte qu'hier aussi quand j'ai laissé Timéo râlait seul, sans aller le voir, il ne s'était pas calmé, et m'avait appelée pendant un quart heure. J'étais finalement allée le voir, quand j'étais prête, et ensuite il s'était vite endormi...

Mon mari soupire et s'apprête à aller voir Tadéo.

"Attends, laisse, je vais aller ! C'est certain que si tu y vas comme ça, avec cette énergie, ça va être pire !"

Je respire un bon coup. Mon intention est de créer un lien avec mon fils. Mon but est qu'il arrête de pleurer rapidement pour que je mange dans le calme. Je respire encore une fois, et je rentre dans la chambre.

Tadéo me voit et rouspète : "non, je veux pas toi !"

"Ok", je lui réponds, et je demande à Timéo s'il va bien (ils sont dans le même chambre)... Il me dit qu'il a mal au pied (?!)

Puis je rejoins Tadéo, assis sur son lit.

Tadéo : "Je veux papa !"

[A qui appartient le problème ? à lui, donc je vais utiliser la technique de communication écoute active, ou écoute empathique]

Moi : "Tu veux voir papa ?"

Tadéo, arrête de chouiner, et me répond : "Oui, je veux papa".

Moi : "Et qu'est-ce que tu dirais à papa s'il était là ?"

Tadéo : "qu'que chose"

Silence

Moi : "D'accord, mais quoi ?"

Tadéo : "bah, qu'que chose !"

Moi : "Tu veux que je dise à papa que tu veux lui dire quelque chose ?"

Tadéo : "oui"

Et il respire d'un coup plusieurs fois de suite, et soupire d'un coup bruyamment : c'est le signe pour moi qu'il a été entendu et qu'il est prêt à passer à autre chose.

Moi : "Ok, je vais lui donner ton message. Tu veux bien t'allonger maintenant ?"

Il s'allonge, je l'embrasse et je lui souhaite une bonne nuit.

 

Je rejoins mon mari, et je lui explique ce que je viens d'écrire, ce qui le fait sourire !

 

Plus tard, c'est au tour de Timéo de m'appeler. J'étais occupée, et je n'avais pas du tout envie d'aller le voir.

C'est mon mari qui y est allé, et qui ensuite m'a dit, avec un sourire satisfait : "Timéo te dit qu'il a mal aux pieds !"

 

Voir les commentaires

2013-03-12T19:00:00+01:00

Lâcher le rapport de force.

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Cette semaine je suis en formation Montessori, 5 jours pour une introduction aux 0-3 ans.

Nous avons parlé des périodes sensibles (définition, fonctions, caractéristiques)

 

Pour résumer très brièvement, une période sensible est force intérieure, qui va permettre à l'enfant d'acquérir une caractéristique de notre espèce (le langage, la marche, etc.), et SANS EFFORT, facilement, naturellement (plus tard, il est toujours possible d'apprendre, mais cela va demander des efforts).

MM décrit 5 périodes sensibles (PS) pour les 0-3 ans (l'ordre, le mouvement, le langage, le développement sensoriel, le développement social). Les PS sont universelles et intemporelles, limitées dans le temps (le temps nécessaire à l'acquisition d'une caractéristique), et irréversibles (elles ne reviennent plus).

Pour MM, si l'environnement tient compte de toutes les PP, il va nourrir les besoins vitaux des enfants, et ces derniers pourront se développer de façon autonome.

Un enfant ne fait pas de caprice (dans le sens : quand il pleure parce qu'il n'a pas son bol habituel qui est sale et qu'on lui en propose un autre qu'il refuse ; et pas dans le sens de l'enfant qui veut une barre de chocolat à la caisse !). Un enfant ne pleure pas pour nous embêter, mais parce qu'un besoin VITAL n'est pas satisfait. Remédiez à la situation, et il se calmera, car son besoin sera nourri.

 

Nous avons parlé en détails de chaque période sensible, et surtout de leur fonction (encore très méconnus du grand public), tout en sachant qu'elles sont toutes liées entre-elles (le langage qui permet la sociabilisation par exemple (je vous les décrirais à ma façon si vous le souhaitez, mais c'est quelque choses que vous pouvez trouver sur le net, par exemple ici).

 

Nous avons parlé de ce qu'une stagiaire a nommé « l'éducation silencieuse ». C'est à dire par l’exemple. L'adulte doit être porteur des valeurs qu'il veut transmettre (par exemple pour la politesse), car l’enfant fait ce que nous faisons, et pas ce que nous disons (en cas de non-cohérence). Et qu'il ne faut jamais forcer un enfant à faire quelque chose. Et en même temps, nous dit la formatrice, "quand on demande quelque chose à un enfant, il faut s'y tenir, et que la chose demandée soit faite". (Elle nous explique que si non, notre parole n'a pas de valeur.)

 

Ah ? tiens donc ! Et comment ? Je lui ai posé pleins de questions, et mon impression est que la formatrice a beaucoup d'expérience. [et en plus, elle est en cours de formation pour être formatrice pour les éducateurs montessori 0-3 ans, donc elle fait beaucoup de stage en ce moment dans les nido (3 mois à la marche assurée) et les communautés infantiles (15/18 mois à 3 ans) du monde entier…]

 

Voici ses réponses, voilà comment cela se passe dans les structures (on parle d’un enfant de +2 ans) :

"Quand on se retrouve face à un enfant qui dit "non" quand on lui demande de ranger (elle imite un enfant, debout, qui croise ses jambes, et regarde en l'air pour signifier clairement qu'il ne rangera pas), on lui propose de ranger avec lui, ou de ranger plus tard, et on n'entre surtout pas dans le rapport de force. On va faire un tour, pour lui laisser le temps de ranger, sans pression, sans être derrière lui… souvent, il rangera."

"Et si ce n'est toujours pas rangé ?"

"Si on sent que ça monte (la tension, l'énervement), ça arrive parfois qu'on a du mal avec certains enfants, alors on passe le relais à une collègue, à qui on explique la situation, et elle va aller voir l’enfant pour lui demander de ranger, et souvent cela va mieux avec une autre personne."

Je suis d'accord, je passe le relais à mon mari, et quasiment à chaque fois ça passe mieux, mais pas à chaque fois... Et il n'est pas toujours là.

"Et si on ne peut pas passer le relais ?"

Elle me regarde et réfléchit. Elle sait que je suis seule chez moi, en tant qu’assistante maternelle, contrairement aux structures collectives, mais elle me répond quand même :

"On va faire un tour, on sort prendre l’air pour se calmer ! ... On peut aussi lui proposer de demander de l'aide à un copain".

J'ai déjà essayé, parfois ça marche très bien à certains moments, mais parfois j'entends son frère refuser oralement avant même qu'il lui demande...

"Et si ça ne marche pas non plus ? ".

Elle réfléchit quelques secondes, et me répond : "On peut ranger en disant à l'enfant qu'on lui rend ce petit service aujourd'hui. Et peut-être que le lendemain, il voudra nous rendre un petit service à son tour... Mais on ne lui rappelle pas le service qu'on lui a rendu la veille, on ne tient pas de compte ! Ce qui est important, c'est de lâcher le rapport de force, et ne pas obliger l'enfant qui ne veut pas ranger ce jour-là".

 

Je suis assez d'accord avec elle. Il vaut mieux ranger (faire soi-même ce qu'on a demandé) plutôt que d’entrer dans un rapport de force, qui conduit à la violence. Cela rejoint ce qu'on disait juste avant sur l'éducation silencieuse.

 

Je vous ai dit que j'avais changé Timéo d'école mi-janvier, pour l'inscrire dans une école montessori qui a ouvert ses portes en septembre 2012 ? L'école est jeune, et l'ambiance n'est pas encore à 100% montessorienne, car il faut du temps pour que les enfants changent petits à petits (il y en a qui tapent encore par exemple).

Quelques semaines après sa deuxième rentrée scolaire, lors d'une dispute entre lui et moi, il m'a dit "pardon maman, je t'ai pardon, maintenant c'est à toi de me dire pardon !"

J'étais sans voix. Je n'avais pas envie de lui dire pardon, et je me suis demandée qui a 3 ans et qui est la mère !!!! J’ai levé les yeux, et j’ai vu mon affiche CNV sur l’échelle des comportements, dans la relation avec l'autre (faire céder ou faire s’aider… je le scannerai quand je rentrerai chez moi et je vous le proposerai, si j’ai le droit !) J’ai respiré un bon coup, et je lui ai demandé pardon...

Je suis sûre d'une chose : ce n'est pas moi qui lui ai appris ça (ni l'école publique).

Comme me l'a dit une amie : "la gestion des conflits n'est clairement pas la même dans une école montessori que dans une école classique".

Voir les commentaires

2013-03-06T13:22:00+01:00

montessori

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Je vais suivre une formation montessori.

Je partagerai cette expérience sur un nouveau blog : bebemontessori .

Je continuerai de partager sur ce blog aussi ^^

 

A bientôt

 

Timtad

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog