Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Ruth Bebermeyer

Publié par

Chanson de Ruth Bebermeyer :

 

Je n’ai jamais vu d’homme paresseux ;

J’ai connu quelqu’un que je n’avais jamais vu courir,

Quelqu’un qui dormait parfois l’après-midi

Et préférait rester chez lui lorsqu’il pleuvait

Mais ce n’était pas un paresseux… 

Avant de me traiter d'originale, réfléchis :

Était-il paresseux

Ou faisait-il les choses

Que nous associons à la paresse?

 

Je n’ai jamais vu d’enfant stupide.

J’ai vu parfois un enfant faire

Des choses que je ne comprenais pas

Ou que je n’avais pas prévues.

J’ai vu parfois un enfant qui n’avait pas vu

Les lieux que j’avais visités

Mais ce n’était pas un enfant stupide… 

Avant de le dire stupide, réfléchis :

Était-il stupide

Ou savait-il simplement d’autres choses que toi ?

 

J'ai regardé tant que l'ai pu,

Mais je n'ai jamais vu de cuisiner.

J'ai vu quelqu'un qui préparer des plats

Pour notre repas,

Quelqu'un qui allumait le gaz

Et surveillait la cuisson de la viande

J'ai vu tout cela, mais pas de cuisinier

Dis-moi, quand tu regardes

Est-ce un cuisinier que tu vois,

Ou quelqu'un qui fait ce que nous appelons cuisiner ?

 

Ce que nous appelons paresse

Est pour d’autres de la fatigue ou de la détente.

Ce que nous nommons bêtise 

Est pour d’autres un savoir différent.

J’en conclus que pour échapper à la confusion,

Mieux vaut ne pas mélanger

Ce que nous voyons et nos opinions.

Et cela, je le sais,

N’est que mon opinion.

 

 

 

Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)

Je me sens si condamnée par tes mots

Je me sens tellement jugée et repoussée,

Avant de partir, j'aimerais savoir,

Est-ce cela que tu voulais dire ?

Avant que je ne me lève pour ma défense,

Avant que je ne parle poussée par ma souffrance

Ou par la peur

Avant que je ne construise un mur de mots,

Dis-moi, ai-je bien entendu ?

Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs.

Ils nous condamnent ou nous libèrent.

Lorsque je parle et lorsque j'écoute,

Puisse la lumière de l'amour rayonner à travers moi.

Il y a des choses que j'ai besoin de dire,

Des choses qui signifient tant pour moi,

Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,

M'aideras-tu à me sentir libre ?

Si j'ai paru te rabaisser,

Si tu m'as crue indifférente,

Essaie d'écouter par-delà mes mots

Les sentiments que nous partageons.

 

Ruth Bebermeyer

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog