Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

exemple de "message-je"

2012-08-03T13:54:00+02:00

Les miettes par terre... au tour du grand frère !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Je vous ai raconté hier  l'histoire des miettes par terre entre moi et Tadéo (18 mois).

Eh bien, juste après écrit l'article, et ce que j'aurai pu dire si cela était mon grand, ce fut le cas !

 

Toujours chez mes beaux-parents, Timéo (3 ans), mange une madeleine, et je vois les miettes tomber par terre.

Moi : "Timéo regarde : tu fais tomber des miettes par terre ! Tu veux bien aller t'asseoir... ?"

Timéo, me coupant la parole, avec une voix fluette : "non, je ne veux pas !"

Ok, alors j'essaie un bon message-je : "Quand je vois que tu mets des miettes par terre, je suis gênée parce que tes grands-parents font le ménage et qu'ils vont devoir recommencer... J'aimerai que tu respectes leurs efforts, tu sais que c'est fatiguant de faire le ménage... Tu veux bien aller t'asseoir ?"

Il me regarde dans les yeux, avec un air de défi : "Non, je veux pas !"

Et il continue de manger...

Il manque un élément à mon message, l'effet tangible que cela a sur moi, pas sur ses grands-parents. Alors je lui dis simplement, entre 4 yeux : "Timéo, je suis déçue".

Je n'ajoute rien, mais je continue d'avoir l'air contrariée... je le suis vraiment d'ailleurs...

Au bout de 30 secondes à m'observer, Timéo se lève, puis vient s'asseoir à coté de moi pour finir sa madeleine.

Quand il a terminé, il me demande : "Tu es triste maman ?"

Moi : "Non, je ne suis pas triste ! J'étais déçue tout à l''heure parce que tu ne m'écoutais pas, mais maintenant je suis contente, je te remercie d'avoir pris en considération ce que je te disais et je t'en suis reconnaissante. Merci Timéo"

Il me regarde, et me dit avec un beau sourire et les yeux pleins de fierté : "Je t'en prie, maman".

 

 

Et s'il n'avait pas réagi à mon message, et qu'il avait continué de manger en plein milieu du salon ?

Et bien, je n'aurais rien fait. J'aurais peut-être insisté avec des mots (ou des explications plus détaillées comme avec son petit frère), mais je ne me serais pas levée pour l'obliger physiquement à m'obéir. Je ne me serais levée. Ensuite, j'aurai ramassé ses miettes devant lui, en soupirant et en râlant bien fort (s'il était plus grand, je lui aurai demandé de le faire)... mais je ne l'aurais pas contraint. Cela arrive parfois, régulièrement. Et je crois sincèrement que c'est une des raisons de mon succès aujourd'hui : je lui laisse son libre arbitre...

Voir les commentaires

2012-08-02T13:55:00+02:00

Pas de miettes par terre !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Aujourd'hui, je vais vous raconter un conflit que j'ai eu avec Tadéo, 18 mois.

 

Nous sommes chez mes beaux-parents. Les règles et les limites sont nouvelles et différentes. Ici, tout le monde mange quand il veut, à table ou sur le canapé, et la télé est allumée en permanence...

Quand Tadéo se réveille, vers 15H, il a faim, et il mange un cookie... Or, pendant qu'il dormait, le ménage avait été fait...

Moi : "Tadéo, assieds-toi s'il te plait"

Tadéo : "Ah nan !"

Moi : "Ah si !"

Lui : "Ah nan !"

J'avais un problème, il me fallait utiliser un message-je :

Moi : "Tadéo, regarde par terre, j'aimerai que tu ailles t'asseoir pour ne pas mettre les miettes par terre…"

Lui : "Ah nan!"

Bon, pas très efficace (d'autant que je n'ai pas vraiment fait un vrai message-je, maintenant que j'y pense...) Comme il est petit, il ne comprend pas les sous-entendus, alors je décide de lui expliquer en détail, pas à pas :

Moi "C'est qui Tadéo ?" (c’est une petite question pour couper le cycle des réponses « ah nan ! »

Lui : "Moi !"

Moi : "Et où est ông nội ?"

Tadéo pointe son grand-père du doigt : "Là !"

Moi : "Et tu sais qui a balayé tout à l'heure ?"

Il ne répond pas, mais fronce les sourcils...

Moi : "C'est ông nội ! Et tu sais qui a lavé par terre ?"

Tadéo : "nội ?"

Moi : "Non, c'est bà nội (grand-mère) ! Regarde par terre, comme c'est propre !"

Il regarde par terre, se penche, et ramasse une miette de son biscuit...

Moi : "C'est toi qui mets des miettes partout en mangeant debout ! Tu veux bien aller t'asseoir pour que les miettes tombent sur la table ? C'est plus facile à nettoyer..."

Tadéo : "Hum !" (c'est son oui)

Puis il va prendre un petit marchepied, l'approche de la table basse, et s'assoit pour manger !

Et depuis, il fait attention à reposer ce qu'il mange sur la table : il s'assoit, croque un morceau, repart rejouer, puis vient s'asseoir à nouveau pour une bouchée !

 

Avec un plus grand, j'aurai pu dire un vrai message-je : "je suis gênée (sentiment) que tu manges en mettant des miettes par terre (comportement inacceptable) parce que ông nội et bà nội viennent de faire le ménage et que je n'ai pas envie de le refaire ! (effet tangible sur moi)"

Et si j’avais l’impression que Timéo (3 ans) ne me comprend pas, j’aurais tout détaillé comme avec son frère… je pense qu’il vaut mieux trop d’explications que pas assez…


En CNV, maintenant que j’ai tout le temps de penser ma phrase, j’aurai pu dire : "Quand je vois que tu manges en mettant des miettes partout (observation), je suis gênée (sentiment) parce que j’ai besoin que tu respectes le ménage effectué par tes grands-parents (besoin). De plus, j’ai besoin de propreté et d’ordre et je n’ai pas envie de refaire le ménage ! Est-ce que tu veux bien t’asseoir s’il te plait ? (demande)"

Voir les commentaires

2011-05-19T21:33:00+02:00

"Message-je" fort (!) de confrontation

Publié par TimTad

Bonjour !

Hier midi, j'étais à table avec Timéo, et Tadéo dormait dans son lit.
Nous mangions tranquillement quand il s'est mis à taper sur la table avec sa fourchette, encore et encore.
Il faisait beaucoup de bruit, et ça m'énervait.
Je lui ai demandé gentiment d'arrêter...

Les habitudes sont tenaces ; même si je lui ai demandé gentiment, je lui ai donné un ordre.
Son regard coquin et son mode "fight" sont apparus d'un coup : il s'est mis à taper de plus en plus en fort, et ma réaction l'éclatait visiblement !

J'ai essayé de ne plus rien dire, selon le précepte "pas de spectateur, pas de spectacle"...

Peine perdue, il voyait bien que ça me gênait, grâce au langage non verbal !

Alors je me suis remémorée la méthode GORDON

J'ai un problème, alors j'utilise un message-je...

Je lui ai dit, aussi calmement que possible : "Quand tu tapes, ça fait du bruit, et j'ai peur que tu réveilles ton frère".

Il continuait de taper... et moi, je sentais "la moutarde monter" comme on dit...

J'ai réfléchie. Je me suis souvenue que dans un des livres, le Dr GORDON explique que parfois les "messages-je" doivent refléter l'intensité de nos émotions, que s’ils sont trop faibles, ça ne marche pas. Ce qui voudrait dire que mon message-je n'était pas assez fort...

Timéo continuait de taper... (en plus, il ne mangeait plus du tout, il s'amusait trop !)

Alors je me suis énervée : je me suis levée, vite, ma chaise en est tombée par terre ! J'ai enlevé son bavoir et j'ai posé mon fils par terre.
Puis je lui ai dit, en criant sans doute, quelque chose comme : "J'en ai marre du bruit, ça me rend dingue... Quand tu tapes aussi fort, le bruit me gène, et je m'énerve, et j'ai envie de crier, de taper comme ça, et je ne veux pas te crier dessus ou te faire mal..."
J'ai donné deux gros coups de pieds dans le fauteuil le plus proche ! J'avais besoin de me défouler !
Il pleurait... j'ai dû lui faire peur ! Mais ça n’a duré qu’une minute ou deux…

Je l'ai remis sur sa chaise, avec son bavoir.
Il s'est arrêté net de pleurer, et il a attrapé sa fourchette et a mangé à nouveau.

Mais il avait un problème lui aussi, un besoin à satisfaire... Alors il a cherché de lui-même une solution pour résoudre notre conflit de façon satisfaisante pour nous deux :
Au bout de quelques coup de fourchettes, il m'a regardé, a posé sa fourchette, et a tapé le bord de la table avec sa paume de main : il ne faisait presque pas de bruit !
Je l'ai remercié, et il m'a fait un grand sourire chaleureux.

Le reste du repas s'est bien passé, et il n'a pas retapé avec sa fourchette, ni à midi, ni aux autres repas. Ouf, j'avais un peur qu'il recommence hier soir, ou ce midi, mais non.

Conflit résolu !

Voir les commentaires

2011-05-16T21:28:00+02:00

Ranger un jouet qui traîne...

Publié par TimTad

Bonjour !

Je vais parler d'un incident qu'il y a eu lieu il y a une ou deux semaines...

Mon mari cuisinait dans notre cuisine américaine.
Timéo est allé dans la cuisine, et il a laissé par terre son gros camion de pompier.

Je voulais que mon fils range son jouet, ou qu'au moins il déplace dans la zone de jeux.
Je lui ai ordonné de le ranger "Tim, range ton camion, s'il te plait, ne le laisse pas trainer dans la cuisine..."

Il m'a regardé avec son regard coquin, et il est monté sur son avion.
Il est clair qu'il n'avait pas du tout l'intention de m'obéir, et en plus, je voyais dans son regard qu'il était passé en mode "fight".

J'ai donc réfléchi en termes de méthode GORDON.

Tout d'abord, identifier à qui appartient le problème...
Pas à Timéo, car il continue de jouer, le fait que son camion de pompier traîne dans la cuisine ne le gêne pas du tout.
Le problème m'appartient, car c'est moi que ça gène.

Dans ce cas, il faut que je confronte mon fils un message-je.
Un bon message-je dont avoir 3 éléments pour être efficace :
 - le comportement qui me pose problème.
 - l'effet concret de ce comportement sur moi.
 - l’état dans lequel je me sens.

J'ai dit à Timéo : "Timéo, tu as laissé ton camion dans la cuisine, et papa est en train de cuisiner. J'ai peur qu'il ne voit pas ton camion et qu'il tombe".

Timéo s'est arrêté, et m'a regardé étonné. Puis il m'a dit "Papa tatatata bam ! Aïe!" et il fait semblant de pleurer !
Je lui réponds "oui, papa risque de tomber à cause du camion, de se faire et pleurer..."

Timéo est allé immédiatement prendre son jouet, et il l'a rangé directement dans son bac !


Cet exemple illustre bien qu'à essayer de contrôler mon fils avec un "message-tu", il s'est mis sur la défensive et m'a résisté... alors qu'avec un "message-je" de confrontation, j'ai pu l'influencer, et il a décidé lui-même de changer son comportement.

Depuis, c'est très rare qu'il laisse traîner un jouet dans la cuisine.
Comme quoi l'autodiscipline est vraiment efficace !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog