Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2011-06-28T13:00:00+02:00

Sur le pot (2)

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Suite de la résolution de conflit d'hier.

 

Après la sieste, j'ai enlevé la couche de Timéo. Et il est allé sur le pot.

Mais en fin d'après-midi, on a reçu plusieurs voisins, car je vends des objets avant le grand départ samedi.

Et quand il y avait quelqu'un d'autre, Timéo faisait pipi par terre... je l'ai même retrouvé en train de dire "bain bain bain" ; il se baignait dans son pipi ! Et il s'amusait bien !

J'en ai eu marre, et je lui ai remis sa couche, même s'il n'était pas d'accord.

 

Ce matin, nous avons pris notre petit-déjeuner tous les deux. Il a fini comme d'habitude avant moi. Il est allé chercher son doudou, a foncé aux toilettes, et a mis son doudou sur le pot, puis il a imité le bruit quand on pousse : "hu doudou ! hu doudou !"

Je suis allée le voir, et je lui ai proposé d'enlever sa couche, et il m'a dit joyeusement "nan nan nan !".

Puis, cela a été au tour de son 2ème doudou d'aller sur le pot... il refermait la porte des toilettes, et a fait ses selles dans sa couche, pendant que ses doudous étaient sur son pot ! C'est la première fois qu'il fait ça. J'ai eu un petit pincement au cœur...

 

Plus tard, quand je lui ai changé sa couche, je lui ai proposé de ne pas en remettre, en lui rappelant notre accord solution mutuellement satisfaisante d’hier : faire pipi sur le pot, mais pas par terre, et il était d’accord.

Il est resté toute la matinée les fesses en l'air, et n'a remis une couche que pour la sieste.

Il n'a pas fait un seul pipi par terre, parfois juste les premières gouttes. Je ne lui ai rien dit, il s'arrêtait de lui-même et fonçais sur le pot. Parfois, il y est allé sans que je m'en rende compte, je voyais seulement que son pot était rempli ! Je lui disais :

" Ah ! Tu as fait pipi sur le pot ! Je vais le vider. Je suis fière de toi, tu peux être fière de toi, bravo" On applaudissait ensemble, et il gémissait de plaisir.

Puis, je me suis rappelée le livre de Gordon sur l'autodiscipline, sans punition ni récompense ; le compliment étant une forme de récompense… J'ai ajouté un message-je : "Je suis contente mon bébé, quand tu fais pipi sur le pot, je n'ai plus qu'à le vider, et je n'ai plus de ménage à faire. Merci".

 

Il y a eu seulement un petit "incident"... ou plutôt appelons ça un conflit, chose normale dans une relation entre deux personnes

Je lisais des livres à Timéo depuis au moins 3/4 d'heures...

J'ai émis un message-je pour exprimer mon problème. Et devant le problème que mon message-je lui causait, j'ai pratiqué l'écoute active, puis j'ai proposé une solution pour résoudre notre conflit :

Moi : "Timéo, je vais te poser à coté, j'ai besoin d'aller aux toilettes"

Il gémit pour manifester son mécontentement, et il ne veut pas descendre de mes genoux :

Moi : "Tu veux que je te lise encore des histoires ?"

Il fait un grand oui avec sa tête.

Moi : "Tu n'es pas content que j'arrête de lire des histoires. Je t'en lirai encore quand j'aurai fini de faire pipi"

Je me lève, et je le pose ; il crie de frustration.

Il m'accompagne aux toilettes en criant.

Moi :"Timéo, arrête de crier ! J'aimerai faire pipi dans le calme !"

Il continue de crier, et je vois qu'il va faire pipi :

Moi : "Attention ! Fais pipi dans le pot "

Il ne bouge pas ! Je me lève et le pose sur le pot ! Il n'est pas content, se relève, tout en criant, et je vois qu'il va à nouveau faire pipi par terre ! Alors, j’essaie un message-je, tout en le remettant sur le pot :

Moi : "Timéo, si tu fais pipi par terre, je devrais tout nettoyer !"

Il continue de crier, mais il ne se relève pas et fait pipi sur le pot...

Après, je lui ai fait un câlin, en le remerciant d'avoir fait sur le pot.

Puis je le vois repartir sur un autre jouet...

Alors, je lui ai proposé de continuer de lire des histoires, pour tenir mon engagement... ou dit autrement, pour appliquer la solution que je lui avais suggérée.

Il revient vers moi ravi, et on a continuait de lire les 4 mêmes livres encore un bon quart d'heure...

 

 

Voir les commentaires

2011-06-27T13:35:00+02:00

Sur le pot ou les toilettes ? Résolution du conflit !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Mon fils a décidé de ne plus porter de couche. Il a presque 2 ans, et il ne lui reste plus que la dernière étape à franchir "pour être propre".

La démarche vient de lui ; moi ça ne m'arrange pas, je déménage samedi prochain, et je ne suis pas disponible pour lui.

Mais il refuse de mettre une couche, et quand je le change, il ne veut pas que je lui en remette une autre et s'enfuit (je n'ai plus de table à langer...)

 

Il ne voulait pas aller sur le pot, mais sur le "grand" toilette avec le réhausseur rembourré et confortable...

De mon coté, ça ne m'amuse pas du tout d'aller l'accompagner tout le temps pour le mettre sur les toilettes.

Ce matin, j'étais occupée... et il a fait trois pipis par terre, ce qui ne le gène pas, lui, mais moi, je dois nettoyer, et j'ai marché dedans en plus !

Je n'étais pas contente, et après avoir un peu crier sur le coup, je me suis exprimée avec un message-je :

"Timéo, quand tu fais pipi par terre, je ne le vois pas, je marche dedans et je n'aime pas ça, c'est sale. En plus, je dois nettoyer, et je n'aime pas faire le ménage !"

 

Nous avons donc un problème ; nous allons trouver une solution grâce à la résolution de conflits :

  1. Définir le problème : Il veut devenir propre, et moi je veux qu'il soit autonome...
  2. Envisager des solutions possibles : J'écris (même s'il ne sait pas encore lire) Lui : Ne plus mettre de couche /  rester les fesses à l'air / aller sur les toilettes. Moi : mettre un slip / aller sur le pot / mettre une couche pour dormir
  3. Evaluer les solutions possibles : On élimine "aller aux toillettes"
  4. Choisir la meilleure solution :  Il reste les fesses à l'air, mais porte un slip pour aller dehors, une couche pour dormir tant qu'il n'est pas propre le jour, et il va sur le pot tant qu'il n'est pas capable d'aller seul sur les toilettes.
    Il me faisait des grands "oui" avec la tête
    Je lui dis que je vais aller lui acheter un autre pot plus confortable et/ou un réhausseur avec des marches, mais pas tout de suite, car on va déménager...
  5. Appliquer la décision : On s'est promené dehors en poussette et il a porté un slip. A midi, pendant que je donnais à manger à son frère, j'ai vu qu'il allait faire pipi, et je lui ai dit "vite vite sur le pot !" Et quand je suis allée voir plus tard, il avait fait sur le pot. Et il a bien voulu mettre une couche pour aller faire sa sieste.  
  6. Evaluer les résultats ultérieurement : je ferai un post plus tard :) 

Voir les commentaires

2011-06-25T21:00:00+02:00

Grosse crise de larmes désamorcée

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Jeudi, nous avons eu une très longue journée, réveil à 5H, 3H de taxi dans les bouchons, avion raté, pas de sieste...

 

En fin d'après-midi, j'étais dans la petite entrée/cuisine de l'appart'hotel où nous sommes descendus.

Sur le point de partir, je me suis retournée rapidement pour prendre un objet que j'avais oublié.

Puis j'ai entendu Timéo commencait à gémir : je venais de le bousculer !

Son gémissement annonçait une grosse crise de larmes ; mon mari m'a lancée un "oh ! t'es foutu !".

Mais j'ai réagi très vite ; je commence à bien pratiquer l'écoute active, et mon fils s'y attend je pense, du coup, dès que je l'ai pris dans mes bras, il s'est arrêté tout de suite pour m'écouter  :

Moi : "Oh ! Mon bébé ! Je ne t'avais pas vu ! Je t'ai poussé et tu es tombé sur la poubelle et tu t'es fait mal à la tête".

Il faisait le silence, je crois qu'il n'avait pas compris ce qui c'était passé, alors j'ai continué :

Moi : "Je me suis retounée et je n'avais pas vu, du coup je t'ai poussé fort et ta tête a cogné la poubelle".

Il a fait oui avec sa tête, et a poussé avec ses mains pour descendre.

Et voilà, c'était fini aussi vite que cela avait commencé... et finalement, il n'y a pas eu de crise... à ce moment-là...

 

L'écoute active a été très efficace, et j'ai lancé à mon époux "T'as vu ça ? L'écoute active marche super bien !".
Il a répondu : "C'est clair, avec moi, ça aurait été la bagarre..."

Voir les commentaires

2011-06-21T12:38:00+02:00

Il rappelle le soir... au tour de papa !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Hier soir, j'ai couché Timéo comme d'habitude... sauf qu'il a voulu garder avec lui sa veilleuse, et comme je m'y attendais, il a râlé peu après pour que je retourne le voir.

Mais je n'avais pas envie d'y retourner.

J'ai demandé à mon mari d'y aller. Avant, je lui aurais dit quelques chose du genre "C'est ton tour !", ou "Tu peux y aller ?".

Mais j'ai essayé un message-je, et je lui dis "Mon chéri, je suis fatiguée, et je n'ai pas du tout envie de remonter à l'étage pour aller le voir... si tu veux y aller, vas-y... ou si tu ne veux pas, tant pis, il se débrouille..."

Il m'a répondu gentiment "Ok, je vais y aller, mais alors, tu fais la vaisselle ?"

Je me suis dirigée vers l'évier, pendant que mon mari s'essuyait les mains.

Pour ne pas qu'il ne se fâche avec notre fils comme la dernière fois (voir cet article), et je lui suggérais :

"Si Timéo râle en te voyant et demande "maman maman", réponds lui "Tu veux voir maman ?" et attends, puis ensuite demande-lui s'il veut que tu restes ou pas avec lui."

Mon mari est monté. Je n'ai rien entendu, puis il est redescendu, et m'a annoncé avec un grand sourire :

Lui : "Ca marche très bien ton truc !"

Moi : "Ah ? Racontes-moi, tu lui as dit quoi, exactement ?"

Lui : "Bah, ce que tu m'as dit. Je suis entré, il t'a demandé et je lui ai dit "Tu veux voir maman." Il m'a répondu oui. Je lui ai dit "Ecoute, maman fais la vaisselle !" Il a écouté ; on entendait les bruits de la vaisselle... puis il m'a dit "papa papa", je l'ai pris dans mes bras, il a fait "crrr crr" et je lui ai dit "d'accord, mais je chante une dernière fois les crocodiles" Puis je l'ai reposé, et voilà !"

 

Timéo n'a plus rappelé... bon, on l'a entendu un bon quart d'heure chanter, mais il s'est endormi seul.

 

Mon mari a pratiqué l'écoute active pour écouter le problème appartenant à Timéo...

 

Il a juste reflété les sentiments de notre fils, pour lui faire savoir qu'il comprenait son problème (il voulait me voir), sans utiliser un des 12 obstacles à la communication. Mon fils a trouvé seul la solution à son problème : il me voulait, mais j'étais occupée, alors il a demandé à son père, inoccupé, de le consoler.

 

Voir les commentaires

2011-06-18T16:40:00+02:00

Meilleure lisibilité

Publié par TimTad

Bonjour,

 

J'ai décidé d'appliquer un code couleur, pour mieux expliquer quand et comment j'applique la mèthode, suite à une remarque pertinente (merci à la personne concernée) :

 

A qui appartient le problème ?

A moi, j'utilise un message-je

A mon fils, j'utilise l'écoute active

A nous, j'utilise la résolution de conflit

 

 

J'ai commencé à relire certains de mes articles, et à les ré-écrire pour détailler mes paroles, et appliquer le code couleur :

 

Il fait trop de bruit à table... suite !

Crise dès la matin... merci aux signes !

Gros pleurs à la ludothèque

La guerre des repas !

Il rappelle le soir... suite !

Il rappelle plusieurs fois le soir, encore et encore !

Plusieurs yaourts

Résolution de conflit... avec un bébé !

il s'est fait mal !

Message-je fort (!) de confrontation

Ranger un jouet qui traîne

Résolution de conflit – Résolu au bout de deux semaines

Trop fatigué pour descendre l'escalier

 

 

 

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires !

 

Et bon week-end :D

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2011-06-16T13:12:00+02:00

Lui donner confiance en lui

Publié par TimTad

Bonjour,

 

L'un des plus beau cadeaux que l'on puisse faire à notre enfant, c'est de lui donner confiance en lui, pour qu'il développe un estime de lui-même positive.

Comment ? Il faut lui faire confiance, l'accepter comme il est...

Oui, mais, concrétement, comment ?

Accepter son enfant tel qu'il est, c'est une chose, en revanche, qu'il le sache, qu'il le ressente, c'est plus compliqué.

 

La méthode Gordon nous donne des réponses.

Voici un extrait du livre du programme de formation, traduit du site offciel : L'acceptation doit être démontrée.

 

L' "écoute active" est l'outil qui nous y aide.

Voir les commentaires

2011-06-15T13:26:00+02:00

Il fait trop de bruit à table... suite !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Dans un précédent post, je vous avais parlé d'un conflit entre mon fils et moi : il tapait très fort avec ses couverts, et le bruit m'énervait beaucoup...

J'avais émis un message-je très fort, et il avait trouvé, tout seul, une solution satisfaisante pour nous deux : il tapait avec ses mains pour faire beaucoup moins de bruit.

 

Aujourd'hui, il s'est remis, d'un coup, comme ça, à taper avec ses couverts sur son assiette... faisant un bruit trop fort pour moi.

Je n'ai pas attendu, et je lui dis tout de suite :

Moi : "Timéo le bruit me gêne".

Il continue.

Moi : "Mon chéri, le bruit me rend dingue, je vais m'énerver et je n'ai pas envie... s'il te plaît, arrête de faire autant de bruit"

Nos besoins était en conflit, lui voulait taper, et moi je voulais du calme... Il a entamé tout seul la résolution de conflit, en me proposant une solution, et l'a évaluée  :

Alors il a continué, mais en tapant tout doucement ; et, constatant qu'il faisait beaucoup moins de bruit (moins que son petit frère juste à côté, en train de râler après Sophie la girafe !), Timéo m'a regardé, avec un grand sourire, fier de lui, et s'est exclamé "Ah !"

Je lui ai souri, et je lui ai dit "Merci".

 

Il a tapé encore 5 ou 6 fois, doucement, puis il a continuait de manger tranquillement...

 

 

Je trouve ça extraordinaire :

- je ne lui ai pas proposé de solution (par exemple de taper moins fort, ou sur la table comme la fois précédente)

- je ne lui donne pas d'ordre

- je n'ai pas même pas eu à élever la voix...

 

J'ai exprimé seulement mes besoins, sans attendre, et grâce à un message-je, et ... il a réfléchit et il a été capable de trouver une solution qui lui convenait, tout en prenant en considération mes besoins... alors qu'il n'a que 23 mois !!

 

C'est vraiment ce qui me plait le plus avec cette méthode : voir un conflit comme une chose normale dans notre relation, s'avoir le gérer... et surtout, développer la capacité à satisfaire à ses propres besoins, mais aussi ceux des autres !

 

 

C'est pour ça que j'ai commencé par traduire l'article La Nature Du Conflit du site officiel.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Voir les commentaires

2011-06-14T13:41:00+02:00

Traduction des ressources gratuites américaines.

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Sur le site officiel américaine, Gordon Training International, il y a un espace pour les parents, avec des textes mis à notre disposition. 

Ce sont pour la plupart des extraits des livres de Gordon, ou des extraits du programme de formation.

Il y a aussi un blog, avec d'autres ressources.

Je vais essayer de les traduire régulièrement ; avec l'aide d'une proche, parce que moi toute seule, je n'y arriverai pas... d'où l'idée de les traduire sur le blog, pour tous les français qui ne parlent pas anglais !

 

Vous trouverez la page des Ressources Gratuites ici, et le premier article traduit, La Nature Du Conflit là.

 

Bonne lecture !

 

 

 

Et n'oubliez pas que vous pouvez me laisser un commentaire   

Voir les commentaires

2011-06-11T13:42:00+02:00

Crise dès le matin : merci aux signes !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Hier matin, j'étais en train de prendre mon petit-déjeuner avec Timéo.

Comme d'habitude, il boit sa première tasse de lait, mange un peu sa tartine, pendant que sa deuxième tasse de lait chauffe...

Je lui donne sa tasse.

Il la prend, mais ne la boit pas : il la pose sur la table !

Il imite le son quand on avale, et pointe du doigt ce qu'il y a devant lui.

Pensant qu'il voulait du jus de fruit, je me lève, lui ramène un verre et le sert.

Mais il n'en veux pas, et continue de pointer devant lui.

Il y a pleins de choses devant lui ; on mange sur table/bar face à la cuisine US, et ma table est bien encombrée…

Moi : "Je ne sais pas ce que tu veux."

Il insiste, s'énerve et commence à gémir...

Il a un problème, je devrais utiliser l'écoute active pour comprendre son besoin, dans ce genre de situation, cela s'apparente à jouer aux devinettes... mais, j'ai été réveillée 4 fois la nuit précédente, entre lui et son frère, et je n'étais pas d'humeur.

Moi : "Je ne sais pas ce que tu veux, tu as ton lait, ton jus de fruit et ta tartine".

Il commence à crier et à s'agiter dans tous les sens.

J'ai maintenant également un problème, puisqu'il m'emchêche de manger, et fait du bruit, j'utilise alors un message-je :

Moi : "J'aimerai manger, j'ai faim. S'il te plait, arrête de crier, j'aimerai manger dans le calme !"

Il continue de crier.

Je soupire, et je continue à manger, en essayant de l'ignorer.

Puis je le vois lever sa main, et faire un signe.

Je le regarde. Son signe ressemble à "eau". Mais il ne l'a jamais utilisé auparavant. De plus, il ne boit pas d'eau le matin...

Moi, septique : "Tu veux de l'eau ?"

Il se calme un peu.

Moi, les yeux ronds : "Ah bon, tu veux de l'eau ?"

Il est complétement calmé, et fait un grand "oui" de la tête avec un petit sourire !

Alors je vais chercher un autre verre, que je remplie d'eau !

Conflit résolu : il est content et boit ; et j'ai pu finir le mien dans le calme.

 

 

 Merci aux signes !

Voir les commentaires

2011-06-10T13:34:00+02:00

Gros pleurs à la ludothèque

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Hier, je suis allée dans un lieu d'accueil parents-enfants, où je me rends régulièrement depuis un an.

Timéo jouait, et faisait sa vie, comme d'habitude.

Je m'étais attachée les cheveux avec trois petites broches, et l'une d'entre-elles est tombée. Je les ai toutes enlevées, et je les ai gardées dans ma main.

Tadéo s'est endormi dans mes bras.

Timéo est venu me voir, et il a voulu regarder mes broches ; je l'ai laissé m'en prendre une, en pensant qu'après avoir satisfait sa curiosité, il me la rendrait, comme il fait souvent...

Mais il l'a mise à la bouche.

Moi : "Non, Timéo, ne la met pas bouche."

Il n'avait aucune intention de me la rendre. Il s'est éloigné vers le coin cuisine.

Son comportement devient inacceptable, j'ai un problème, alors j'utilise un message-je :

Moi : "Elle est fragile, j'ai peur que tu la casses sans faire exprès..."

Avec le brouhaha général, je ne suis pas sûre qu'il m'a entendue.

Je me lève doucement ; Tadéo dormant toujours dans mes bras...

En me voyant m'approcher, Tim a mis ma petite broche dorée dans le four-jouet et l'a vite refermé !

J'ouvre le four, mais Tim la récupère avant moi !

Il commençait à s'agiter, alors je la lui ai reprise des mains, contre sa volonté.

Je me suis servie de la Première Méthode, la méthode autoritaire, je gagne, et lui perd... Mais je ne voulais pas prendre le risque qu'il casse ma broche !

Timéo s'est fâché : il s'est jeté par terre délicatement (pour ne pas se faire mal !) et s'est mis à crier, et à hurler ! Il s'est roulé par terre, et tapait des pieds, tout en hurlant !

 

Une animatrice (la préférée de Tim) a voulu lui parler, mais je l'ai stoppée, car mon fils n'était pas en état d'écouter quoi que ce soit, ou qui que ce soit, et qu'il fallait juste le laisser s'exprimer... sans intervenir.

J'ai brièvement raconté que je lui avais repris ma broche des mains, pour montrer que tout était sous mon contrôle.

Les autres enfants continuaient de jouer, imperturbables !

 

De mon côté, je me suis rassise, Tad toujours dans mes bras. Il s'est réveillé avec un sourire.

Cela faisait une minute max que Timéo avait commencé à s'énerver. Et je le voyais reculer petit à petit : il allait se cogner la tête dans les meubles de la cuisine-jouet.

J'ai posé mon cadet dans un transat, avec un jouet.

Puis je suis allée voir mon ainé, toujours en train de tempêter, tout en se cognant la tête involontairement.

 

Voyant qu'il n'arriverait pas à se calmer tout seul, qu'il se faisait mal et qu’il ne se contrôlait plus, Je suis intervenue rapidement.

Je me suis approchée de lui, et je me suis agenouillée à sa hauteur.

Cette fois, le problème lui appartenait, alors j'ai utilisé l'écoute active :

Je lui ai signé "câlin", pour qu'il comprenne ce que je murmurais, et qu'il ne pouvait entendre : "Tu as besoin d'un câlin"

Tout de suite, tout en pleurant et en essayant sans succès de se calmer, il s'est levé, et s'est approché de moi.

Puis il a mis ses deux bras autour de mes épaules.

Je l'ai pris dans mes bras, (et je me suis placée de façon à ce que Tad puisse nous voir.. )

 

[Depuis le début des pleurs de mon fils, il s'était écoulé moins de cinq minutes.]

 

Il s'est calmé tout de suite, mais il continuait de pleurer doucement. Je sentais son cœur battre très fort, et sa respiration encore un peu saccadée.

Au bout de quelques minutes, j'ai continué l'écoute active :

Moi : "Tu t'es fait mal à la tête. Tu étais en colère, et sans faire exprès, tu t'es cogné la tête et tu t'es fait mal. Tu étais en colère parce que je t'ai arraché ma broche des mains, parce que j'avais peur que tu la casses sans faire exprès."

Il s'est un peu décollé pour me regarder, il a respiré un bon coup, et a touché sa tête, dit des "tada data » et des "aie" etc.

Puis il a signé "oui" de la tête avec un tout petit sourire, et a reposé sa tête tout contre mon épaule.

Sa respiration était encore un petit peu saccadée.

Je suis allée ranger mes broches dans mon sac, et je suis revenue près de tad, Timéo toujours dans mes bras.

Tim gémissait toujours, mais sa respiration était redevenue normale.

Je me suis mise à chanter doucement la chanson sur les abeilles, où à la fin je le pique.

J'ai entendu un tout petit rire, alors j'ai recommencé à chanter... 6 fois !

 

Après je l'ai reposé par terre, le moment des chansons avant de se quitter était venu, et Tim est allé s'asseoir tranquillement.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog