Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-09-12T13:57:00+02:00

"Je veux pas aller à l'école !" partie 1

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Je vais vous raconter la rentrée à l'école maternelle de Timéo, qui ne "voulait pas aller à l'école"

 

Un jeudi matin, le jour d'aller à l'école pour Timéo, 3 ans, était enfin arrivé.

Mais ce matin-là, il disait qu'il ne voulait y aller, qu'il m'accompagnait, et que c'était moi, sa mère, qui allait y rester... Je pensais qu'il jouait, alors je lui répondais que oui...

Et puis, dans la classe, le moment de la séparation est arrivé. Timéo a pleuré. C'était sa première séparation avec moi... Les pleurs n'ont pas durés longtemps, d'après la maîtresse et son atsem.

Mon mari est allée le cherché à 11h30, et après le repas, mon fils était d'accord pour retourner l'après midi à l'école, et cette fois, il n'y a pas eu de pleurs.

 

Vendredi matin, c'était un jour particulier. La rentrée s'était fait en demi-groupe, et ce vendredi toute la classe serait là, y compris son copain (un petit garçon que je gardais), et il avait hâte de le retrouver ! Pour sa deuxième journée d'école, Timéo est resté toute la journée et son père est allée le chercher à 16h30. Pas de problème particulier.

_______________________

Mais le soir, une fois couché, Timéo pleurait doucement. Je suis sortie de la douche, et j'entendais clairement ce qu'il disait :  "je veux pas aller à l'écoleeeeeeeee".

J'ai questionné mon mari, qui m'a répondu qu'il n'était pas allé le voir, ne sachant pas trop quoi lui dire...

J'y suis donc allée, en pensant méthode gordon : Qui avait un problème ? Mon fils, je devais utiliser l'écoute active, et surtout, surtout, éviter les obstacles à la communication.

Timéo : "Je veux pas aller à l'école...."

Moi : "Tu ne veux pas aller à l'école.."

Lui : "Non, je veux pas aller à l'école."

Moi : "Tu ne veux pas aller à l’école..."

Puis je me suis rappelée que j'avais lu qu'à cet âge, il vit dans le moment présent, et qu'il avait peut-être besoin d'être rassuré qu'il ne doit pas y aller tous les jours... Qu'il faut d'abord qu'il vive une semaine d'école pour le comprendre...

Alors je lui ai murmuré : "Demain, c'est samedi, pas de travail et pas d'école. Donc, tu n'iras pas à l'école. Et après demain, ce sera dimanche. Pas de travail et pas d'école non plus."

Lui : "Je vais pas à l'école demain ?"

Moi : "Non. le mouton (sa veilleuse) se réveillera, mais il ne sonnera pas. Et papa sera là, et les bébés que je garde ne viendront pas demain : c'est le week-end !"

Il me sourit et répète qu'il n'ira pas l'école demain... Il referme ses yeux, et s'endort...

_______________________

Lundi matin, le mouton a sonné, il était content d'aller à l'école.

_______________________

Lundi soir, une fois couché, Timéo pleurait doucement : "je veux pas aller à l'écoleeeeeeeee".

Je l'ai pris dans mes bras chuchotant :

Moi : "Tu pleures, tu as mal ?"

Lui : "Ouiii"

Moi : "Chut, s'il-te-plait, Tadéo dort"

Il respire un coup et me chuchote en pleurant :" Je pleure, je veux pas aller à l'école..."

Moi : "Tu ne veux pas aller à l'école."

Lui : "Non"

Après quelques instant de silence, je lui demande pourquoi...

Timéo : "Je m'ennuie"

Moi : "Tu t'ennuies ?"

Lui : "oui"

Je lui parle alors de toutes les activités que j'ai vues dans sa classe, en lui décrivant, pour lui donner des idées...

Puis au bout d'un moment, il me raconte le vrai problème :" La maitresse est méchante !"

Bien que sa phrase me déplaise, je reste concentrée sur l'écoute active :

Moi : "La maitresse est méchante".

Lui : "Oui, elle veut pas que je garde mes doudous"

moi : "Tu ne veux pas aller à l'école parce que la maitresse ne te laisse pas garder tes doudous avec toi."

Lui : "oui, elle est méchante !"

Moi : "Tu veux que je lui demande demain, si tu peux garder tes doudous avec toi ?"

Lui : "Oui, d'accord... non, je veux pas aller à l'école, c'est trop long !"

Moi : "Tu trouves que la journée d'école est longue... Tu es fatigué ?"

Lui : "Oui, je suis fatigué, c'est trop long..."

Je lui propose de venir le chercher avant la cantine, juste pour demain. Il accepte, et il se rendort.

Il est allé à l’école mardi matin sans problème, et je suis allée le chercher comme convenu à 11h30, avec son frère, et les deux enfants que je garde. " 3 enfants ! Médaille d'or !" m'a dit le directeur de l'école en me voyant avec un bébé dans un porte-bébé, et un petit garçon dans chaque main !

Pour l'histoire des doudous, il n'avait pas le droit de les garder à la récréation (!), donc les choses n'ont pas changés mais en parler lui a fait du bien, je pense...

_______________________ 

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

nadia 28/08/2019 00:31

Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il

décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne

semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du

tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger.

Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches

amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce

d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute

désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultât. Le grand

maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un

appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il

poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour

m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à

l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après

l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du

tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines

suivants

Retour de l'être aimé
Retour d'affection en 7jours
réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires
Devenir star
Gagner aux jeux de hasard
Avoir la promotion au travail
Envoûtements
Affaire, crise conjugale
Dés-envoûtement
Protection contre les esprits maléfices
Protection contre les mauvais sorts
Chance au boulot évolution de poste au boulot
Chance en amour
La puissance sexuelle.
agrandir son pénis
Abandon de la cigarette et de l'alcool

voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur

whatsapp au 00229 61 79 46 97

cleamchar 01/11/2012 06:44


Ah la la, il est vrai que les doudous ne sont pas admis, pour une question d'hygiène...certains enfants s'habituent vite aux règles strictes de l'école, d'autres ont besoin de plus de temps.


Pour les gros chagrins, ne pas hésiter à en parler avec la maitresse, dire aussi à son enfant que les "tatas" sont là si la maitresse utilise déjà ses deux bras pour deux enfants...


Moi qui vit ça tous les jours, je trouve trop difficile d'imposer la collectivité à des enfants si jeunes, 3 ans c'est trop tôt, il faudrait l'école mais avec le même encadrement que la crèche,
on est trop peu d'adultes à pouvoir s'occuper d'eux.


C'est déjà dur pour mes élèves de 4 et 5 ans de comprendre qu'à 30 ils ont besoins de lever le doigt pour me parler alors se retrouver avec 30 copains à trois ans, et seulement deux
adultes...bref, heureusement, ils sont plein de ressources nos petits élèves car ils s'y font très vite je trouve !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog