Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-11-28T12:22:00+01:00

La prise des médicaments : de l'enfer au paradis.

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Cela plus de 10 jours que mes hommes sont malades.

D'abord, un simple rhume pour Tim, qui s'est transformé en rhino (nez qui coule, toux, vomissement), puis Tad aussi a chopé la rhino (sans vomissement). Les deux bébés ont été malades en même temps ! Et pour finir, c'est le papa qui est revenu vendredi avec une petite gastro (d'après lui) et qu'il a transmis à Tad ! Tim est quasiment guéri, mais Tad a toujours beaucoup de fièvre...

 

La situation est très difficile pour tout le monde. Comme j'ai déménagé depuis peu dans la région, j'étais à la recherche d'un médecin de confiance. Le contact n'est pas passé avec la pédiatre du coin. Alors j'ai essayé la généraliste du coin mardi de la semaine dernière. Elle a prescrit, entre autres, des suppositoires.

La première fois que j'ai mis le suppo à Tim, il n'a rien dit sur le coup, mais 30 secondes après, il a gémit "aie aie fesses !" et s'est mis à pleurer ! Il a continué de vomir dans la nuit, et il se plaignait toujours d'avoir mal aux fesses au réveil ! Le soir même, je lui remis un suppo, et même douleur que la veille.

C'était très dur, car en plus, mon fils se braquait pour le moindre médicament. C'était vraiment l'enfer.

Alors mercredi matin, je suis allée consulter une autre généraliste, mais homéopathe (comme la pédiatre que j'avais avant en région parisienne). Elle a été très douce. C'est le premier médecin que je rencontre qui propose à mon mari de s'assoir à la place de mon fils, pour prendre ce dernier sur ces genoux. Tim n'a pas pleuré du tout, même quand il a dû s’allonger seul après.

Le soir même, Tim était presque joyeux en voyant ses nouveaux médicaments : des granules. Il a lui-même abrégé le rituel du coucher pour prendre ses médicaments ! Et c'est lui qui rappelle à mon mari qu'il doit prendre ses médicaments ! De plus, maintenant qu'il est presque guéri, il est jaloux de son frère parce qu'il prend encore des médicaments !

J'étais obligée d'administrer de force les médicaments à mon fils parce que je voulais qu'il guérisse. L'écoute active a bien marché la première fois quand j'ai compris qu'il avait peur d'avoir mal, mais pas les fois suivantes car il savait qu'il allait souffrir.

En revanche, j'avais le choix du type de médecine et aussi du médecin.

 

Pour le reste au quotidien... Eh bien, mes deux garçons voulaient en même temps de câlins exclusifs, que je leurs donnais à tour de rôle. Les premiers jours, ça allait, je gérais. Mais les suivants, ça allait beaucoup moins bien. J'étais très fatiguée, j'avais mal aux bras, et je m'énervais vite, je criais, et j'étais lassée d'entendre des "mamans câlins", "mouchoir s'il te plait maman" à longueur de journée... J'ai décidé de ne pas annuler mon projet du vendredi après-midi (un cours de pâtisserie), et je suis partie en les laissant à leur père, un peu malade lui aussi, parce que je saturais. Et en rentrant, j'allais beaucoup mieux et j'avais retrouvé ma patience.

Le point positif de la méthode Gordon, c'est le message que j’ai communiqué quand ça n'allait pas. Même énervée et même en criant, maintenant que j'ai de la pratique, je m'exprimais en ces termes "Je m'énerve, j'ai besoin de calme, je m'énerve, il y a trop de bruit", ou "s'il te plait, essaie de te calmer, je sens que je vais m'énervée moi aussi et papa n'est pas là pour prendre le relais le temps que je me calme...", "Tu as besoin de câlin, encore plus d'habitude car tu es malade, et ton frère aussi est malade, il a lui aussi besoin d'encore plus de câlin que d'habitude... Tu aimerais avoir ta maman que pour toi, tu es jaloux, c'est dur de me partager, surtout quand tu es malade..."

 

Jeudi dernier, mon mari m'a envoyé un SMS à l'heure où il rentre d'habitude : "bouchon". Je n'en pouvais plus, j'avais besoin de calme et j'avais hâte qu'il rentre, alors en lisant ce SMS, j'ai explosé ! J'ai pris le jouet à taper de mon fils avec le marteau, et j'ai tapé sur les clous, encore et encore, j'ai retourné le jouet, et j'ai recommencé, encore et encore. Mes fils me regardaient, muets devant le spectacle. D'habitude, je crie ou je tape sur un mur, je jette aussi des objets. Mais j'ai vu mon fils faire pareil précédemment, et j'avais réfléchie en me disant qu'il me faudrait trouver une autre solution pour me calmer. Alors j'ai tapé sur le jouet avec le marteau plusieurs minutes. Quand je me suis arrêtais, Tim m'a demandé "Encore !" avec un sourire ! Je lui ai répondu que j'avais mal au poignet, mais qu'il pouvait taper à son tour. Ce qu'il a fait, et Tad aussi un peu plus tard, du haut de ces 10 mois ! Ensuite, j'ai répondu au SMS de mon époux : "Je suis très fatiguée". Réponse : "10minutes".

Je suis fière car en pratiquant l'Education Non Violente (la méthode Gordon...), et en me perfectionnant grâce à la Communication Non Violente, je n'ai agressé personne, ni mes enfants, ni mon mari, même en pleine crise.

 

Bon, je retourne veiller sur mes bébés…

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
D

Bravo pour ta manière d'écouter tes sentiments et ceux des autres, bravo aussi pour oser te livrer ici.


J'aime venir te lire et me ressourcer ici, et ce WE je vais faire un stage "Parler aux enfants pour qu'ils écoutent, les écouter pour qu'ils parlent", j'ai hâte!
Répondre
T


Merci Dafodil (^_^)


As-tu suivi ton stage ? Raconte-moi comment cela s'est passé, et si tu es satisfaite ? Je veux pleins de détails !!



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog