Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-09-30T14:30:00+02:00

"Je veux pas aller à l'école !" partie 2

Publié par TimTad

Bonjour,

 

J'ai tant de choses à écrire, et si peu de temps pour le faire ! 

Je continue de vous raconter l'aventure de la rentrée d'école de Timéo, que j'ai commencé dans cet article et que je viens de corriger...

 

____________

Mardi soir, alors que mon mari donnait le bain à nos fils et je préparais le repas, j'ai entendu Timéo hurlait, angoissé, qu'il ne voulait pas aller à l'école, silence, et ses pleurs qui redoublent... Alors je suis allée les voir :

Moi : "Qu'est-ce qui se passe Timéo ?"

Lui : "Je veux pas aller à l'école "

Moi : "Non, tu ne vas plus à l'école aujourd'hui. Après le bain, tu manges, je te lis des histoires et tu vas te coucher. Et demain, mercredi, il n'y a pas d'école, tu reste avec moi."

Lui : "Papa a dit que j'allais aller à l'école !!!"

Moi : "Papa a oublié que tu vis dans l'instant présent. Aujourd'hui, l'école est finie, et demain elle est fermé, rassure-toi...

Lui, un peu calmé : "Je vais pas à l'école, papa a dit que j'allais à l'école, mais je vais pas à l'école demain !"

 

Le lendemain, mercredi, quand Timéo s'est réveillé, il m'a dit avec un grand sourire : "Le mouton est levé, mais il n'a pas sonné... donc, je ne vais pas à l'école aujourd'hui."

 

Jeudi matin, quand sa veilleuse a sonné, Timéo a pleuré : "Non, je veux pas aller à l'école !"

Alors, pas toujours avec autant de patience, mais toujours avec la volonté de l'apaiser, je pense : écoute active et instant présent

Moi :" Tu ne veux pas aller à l'école, et tu n'y vas pas... pas tout de suite. D'abord, on va prendre le petit déjeuner, puis s'habiller, jouer un peu, et après seulement, ce sera l'heure de mettre ses chaussures et d'aller à l'école."

D'abord calmé, il pleure un peu à nouveau, doucement, en entendant mes dernières paroles... Mais une minute après, je lui donne sa tasse de lait chaud, et il se calme.

Nous avons mangé, nous nous sommes préparés, sans que Timéo ne repleure ou ne reparle de l'école. Mais 5 minutes avant l'heure, il m'a demandé, serein : "Maman, je vais à l'école aujourd'hui ?". Je lui ai répondu que oui. Du coup, nous sommes allées tout de suite mettre nos chaussures... je ne voulais pas qu'il s'inquiète, car je le voyais attendre le moment du départ.

Nous arrivons toujours un peu avant l'heure d'ouverture, car j'accueille le premier bébé à 8h30. C'est le moment du câlin du matin avant que les portes s’ouvrent, et c’est devenu un rituel. Et ce jour-là, mon fils est entré sans m'attendre dans sa classe, sans me demander de câlin. J'aurais bien aimé le rattraper, et l'embrasser une dernière fois, mais j'ai réussi, un pincement au cœur quand même, à me retenir, et à me convaincre de le laisser grandir, pendant que j'indiquais oralement à la maîtresse qu'il resterait manger à la cantine...

_______________

Vendredi matin, Timéo était fatigué. Je lui ai proposé d'aller le chercher avant la cantine, et tout s'est passé, il a même fait une longue sieste de plus 3 heures !

________________

Samedi et dimanche, il était content dès le réveil : "le mouton ne sonne pas et donc il n'y a pas école".

________________

Deuxième semaine.

Lundi matin, il me demande : "Maman, je suis fatigué, alors tu veux bien venir me chercher avant la cantine ?"

Une partie de moi voulait lui dire oui, et aller le chercher tous les jours... Mais il semblait tenir le rythme, et pour être honnête, le fait qu'il ne fasse plus de sieste tous les jours me pose un problème, m'enlève ma pause... et mentalement, être sollicitée en continue du matin au soir, tous les jours, m'est impossible...

Penser en méthode gordon, c'est aussi penser à soi-même, à sa zone d'acceptation et de non-acceptation.

Alors je lui ai répondu : "Non, Timéo, aujourd'hui, c'est papa qui viendra te chercher pour le gouter."

Il a un peu pleuré, et je l'ai pris dans mes bras.

Puis, je lui ai expliqué que la semaine dernière, c'était sa semaine d'adaptation, comme les bébés que je garde [j'ai fait l'adaptation d'un bébé de six mois la semaine précédente seulement], certain tous les jours, jusqu'après le gouter, et aussi le mercredi... Je pense qu'il a pu mieux comprendre, faire le parallèle, et en tout cas accepter...

Je lui ai chanté une chanson sur un air qu'il aime : "lundi école, mardi école, mercredi pas école, jeudi école, vendredi école, samedi pas école, dimanche pas école..." Puis j'ai compliqué la chanson en ajoutant quand papa travaille et quand il est là... quand les bébés que j’accueille vienne ou pas… Il m’écoutait en fronçant les sourcils.

________________

La semaine s'est bien passée.

Et depuis, il s'est fait des copines et des copains...

Mercredi dernier, il voulait absolument que j'appelle une de ses copines pour qu'elle vienne à la maison ! J'ai tenté de lui expliqué que j'étais d'accord, mais que je n’avais pas son numéro de téléphone ! Il a compris qu'il s'ennuie plus à la maison avec les bébés, qu'avec ses copain(e)s à l’école, et il ne m'a plus demandé d'aller le chercher à midi.

_____________________

Le centre de loisirs

J'ai inscrit Timéo au centre de loisirs, le mercredi et les vacances scolaires, et je comptais l'y emmener en octobre.

Mais à son âge, ici, c'est qu'en demi-journée, donc l'après-midi de préférence pour moi... Mais le centre n'est pas à l'école du quartier, mais dans une autre école. Il y a un car, mais qui ne passe que le matin et le soir. Et comme je ne vais pas emmener 4-5 enfants en voiture à l'heure du temps calme avant la sieste, mon fils n'ira pas cette année. J'ai décidé du coup d'accueillir un enfant périscolaire...

Ce sera l'occasion de nouvelles aventures et témoignages de cette pédagogie non violente.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Carlos 01/02/2020 09:16

Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un homme honnete suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?

Cet homme m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.

Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.

(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.

C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son contacte : voici son numéro de WhatsApp et appelle
00229 91919752) voici son: email
maitremagni@gmail.com

cleamchar 01/11/2012 06:51


Bravo, ton fils a beaucoup de chance et les parents de tes enfants gardés aussi, comme j'aimerais que tu sois la nounou de charlotte ! La pauvre, elle a la même nounou que ses soeurs. Elle est
géniale mais proche de la retraite, et elle n'applique pas la méthode gordon, loin de là !


Heureusement que gordon est là à la maison au moins...Du temps pour soi, oh que oui il faut en prendre.

TimTad 10/11/2012 22:09



Merci de tes compliments ^^ Si tu connais des parents (ou futurs parents) qui cherchent sur Bordeaux/Mérignac, n'hésite à pas à donner mes coordonnées ^^


Utiliser gordon à la maison, c'est déjà beaucoup ^^



biovalam 03/10/2012 10:00


Et oui pas toujours facile de les laisser grandir... Ton article m'a fait du bien aussi de voir qu'une autre maman (que j'admire beaucoup sans la connaître) avait aussi parfois le besoin de faire
une pause. C'est mon cas, le mercredi je suis en congé mais ici il y a école au matin. La petite dernière est encore chez la nounou donc je pourrais la garder aussi à la maison mais j'ai besoin
d'une matinée pour MOI même si je fais le ménage, etc. Cela me faisait bcq culpabiliser mais ton article m'a un peu réconciliée avec moi-même donc encore une fois... MERCI !

TimTad 08/10/2012 13:31



Profite bien de ton temps (^_^)


Tu m'as inspirée mon prochain article, sur un aspect que je voulais écrire et que j'avais oublié avec le temps, alors merci à toi aussi ^^


Si tu passes un jour sur Bordeaux, viens prendre un café ^^



Fabienne 30/09/2012 15:46


Quels jolis articles où on voit Timéo grandir et aussi sa maman qui accepte de le laisser s'en aller un petit peu, avec patience et amour.


Ca m'a touchée


Merci pour ce beau partage

TimTad 02/10/2012 14:17



Merci Fabienne (^_^)



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog