Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-12-18T13:00:00+01:00

Crise : il veut du chocolat à la place de son assiette !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Samedi matin, mes enfants se sont réveillés plus tôt. Nous avons donc pris notre petit déjeuner plus tôt. Et vers 11 heures, alors que mon époux commençait à préparer le repas pour 11h45, la faim s'est fait ressentir.
Tadéo réclamait "tétée !" et Timéo demandait à manger. Le cadet a patienté en mangeant du fenouil et de l'oignon crus.
En revanche mon aîné n'en a pas voulu : il voulait du chocolat (mon mari m'en a offert une boite hier soir, et Tim s'en souvenait). J'ai accepté de partager avec lui, mais un seul. Il en a pris un, l’a mangé vite, et m'en a demandé un autre. J’ai refusé.

Nous voilà face un problème, que j'ai résolu grâce à la résolution de conflit, car nous avions tous les deux un problème.

Devant mon refus, il a commencé par répéter sa demande. Puis il a essayé auprès de son père. La réponse était toujours la même. Entre temps, son repas était prêt, et Tim est passé à table mais il a repoussé son assiette, réclamant encore du chocolat. Perdant patience, il a commencé à pleurer et à crier... pendant que je donnais à manger son frère qui se régalait. J'ai essayé d'expliquer pourquoi, mais il s'est énervé encore en plus et s’est mis à hurler, dépassant clairement ma zone d'acception, et celle de mon mari. Ce dernier s'est arrêté de cuisiner, l’a pris et l’a déposé dans le canapé et lui demandant de se calmer, et en tentant à son tour de lui expliquer, en vain.

Je me suis adressé à mon époux : "Je pense qu'il n'est pas réceptif à ce qu'on dit, qu'il n'en est pas capable émotionnellement, et qu'il a peut-être besoin qu'on l'aide à se calmer".

Il a alors pris Timéo dans ses bras pour l'aider à se calmer un peu... Et quand le calme est revenu, Timéo réclamait toujours du chocolat. J’ai décidé de changer de méthode, d'arrêter les explications car, selon T. GORDON , raisonner un enfant en plein conflit est un des douzes obstacles à la communication (voir ici en bas de la page). J'ai pratiqué l'écoute active :
Moi :"Tu veux manger du chocolat. Tu es furieux contre papa et contre moi parce qu'on ne veut pas te donner du chocolat."
Lui : "Oui, chocolat mamannnn!" et il s’est remis à pleurer, mais plus doucement...
Son père l'a posé à terre pendant que je m'installais sur le canapé pour donner la tétée-dessert à Tadéo.

Grâce à la Communication Non Violente, j'ai appris à me connecter un peu avec moi-même (j'ai raconté sur ce blog une de mes expériences sur la tristesse), et je suis consciente que son émotion est violente, et qu'elle ne va pas s'évanouir d'un coup, mais plutôt s'atténuer doucement. Ce qui m’a permis de comprendre qu'il avait encore besoin de temps, d'être patiente et de garder ma bonne humeur...

Timéo me réclamait toujours du chocolat.

J’ai continué : "Tu veux du chocolat, tu es frustré de ne pas pouvoir en manger encore. Tu me demandes encore du chocolat et je te dis encore non, alors tu n'es pas content, tu es énervé, en colère, tu es furieux !" [Je parlais de plus en plus fort à la fin].
Timéo râlait toujours, et j’ai répété encore plusieurs fois quasiment la même phrase...
Puis il s’est calmé, et j'ai eu l'impression qu'il pouvait m'écouter un peu à présent...

Il m'a demandé en reniflant: "maman encore manger chocolat ?"
Moi : "Oui, d'accord, demain je t'en donnerai un autre"
Il s’est remet à pleurer, encore, mais tout doucement...
Moi :" Tu es déçu, tu espères qu’en me demandant encore, je changerai d'avis et que je te donnerai encore du chocolat  maintenant, tu n'a pas envie d'attendre demain..." [1ère étape : définir nos besoins mutuels avec l'écoute active et le message-je]
J’ai décidé d'expliquer mes raisons en message-je : "Je ne veux pas te donner encore du chocolat parce que je veux un petit garçon en bonne santé... Je limite le chocolat à un par jour parce que je ne veux pas que tu aies mal au foie..."
Il a marmonné un petit "hum"... puis il s’est remis à nouveau à pleurer fort !
J’ai sentis qu'il se forçait cette fois... qu'il était à nouveau capable de gérer ses émotions et qu'il essayé d'en profiter...
Alors, j’ai commencé un peu à perdre patience, du coup, et j'ai changé de stratégie :je l’ai prévenu : "Timéo, je ne te donnerai pas de chocolat demain, je vais tout manger !"
Il s'est arrêté net, sous le coup de la surprise (il avait bien compris qu'à présent, au lieu d'avoir du chocolat le lendemain, il n'en avait plus du tout !) et il m'a écoutée :
Moi : "Si manger du chocolat te met dans un tel état, je ne te donnerai plus de chocolat. Mais si tu peux manger du chocolat et ton assiette, et que tu manges équilibré, alors je voudrais bien te donner du chocolat demain." [2ème étape : je lui ai proposé une autre solution...]
Lui : "non maman ! Moi tout manger chocolat !" [3ème étape et 4ème étape : il a évalué les solutions et a choisi la première...]
Moi : "D'accord, c'est toi qui mangeras tout le chocolat et pas moi. Mais un chocolat demain, et un autre après demain, et un tous les jours si tu veux tout manger ! Mais pas tous les chocolats le même jour car je veux un petit garçon en bonne santé" [5ème étape : nous étions d'accord tous les deux, et nous avons appliqué la solution]
Il avait l'air content, satisfait !

 

Fin de sa crise émotionnelle, qui aura durée une vingtaine de minutes.

 

Il est allé voir son père et lui a demandé "manger moi ?" en montrant son assiette. Mon mari l'a installé et il a commencé à manger. J'en ai profité pour continuer mon explication sur les fibres et les minéraux dans le fenouil pour le transit intestinal, les protéines dans le steak et les sucres lent des spaghettis, etc... Timéo m'écoutait et il était très réceptif. Je lui ai rappelé son expérience d'il y a quelques semaines quand il avait mangé un peu n'importe comment et qu'il avait fait quelques selles dures 3 matins de suite… douloureuses !

Ensuite, Tadéo a terminé sa tétée, et je me suis installée à table à mon tour. J’ai continué de  discuter mon fils, très attentif. Je lui ai parlé de son DVD "Vitaminix" et il a chantonné avec moi : "Les vitamines et les minéraux sont des éléments que l'on trouve dans la nature ! ", "Si tu manges bien, tu iras bien ! " et "Rappelle-toi, une alimentation variée et équilibrée t'aidera à grandir en bonne santé !"

Finalement, Timéo a mangé toute son assiette, a terminé celle de son frère, mangé du fromage et une compote.

Je lui ai annoncé : "Je suis soulagée que tu as bien mangé et équilibré parce que tu vas  bien digéré le chocolat ! Demain, tu pourras me demander du chocolat et je t'en donnerai un autre !"

 

------

 

Mon mari m'a fait remarquer que cela fait très longtemps qu'il n'avait pas fait de crise comme ça, "au moins 4 ou 5 mois" ! Je lui ai répondu que j'étais fière de nous, que nous avions bien géré sa crise. Il a dit que le mérite me revenait, mais je ne suis pas d’accord et je lui ai expliqué mon point de vue : le mérite nous revient à tous les deux, car il s'est arrêté de cuisiner pour aider notre fils à se calmer quand il en avait besoin. Il ne l'a pas grondé ou puni, ne lui a pas ordonné de manger (ce qui aurait provoqué des réactions de résistance négative...) Il m'a laissé gérer le conflit, et son soutien m'est précieux dans ces moments-là.

 

------

[5ème étape : Appliquer la solution : ] 

Au réveil de la sieste, Timéo m'a demandé... un chocolat ! Mais il n'a pas insisté devant mon refus.
Il en a redemandé encore plusieurs fois dans la journée... sans insister.
Je lui ai proposé un chocolat le lendemain midi... en dessert, il était ravi, et pendant le repas il disait "moi tout mangé ! chocolat dessert !". Et cette fois, il a croqué des petits bouts pour se régaler, pas comme la veille où il n'avait avalé entier rapidement comme un goinfre !

[6ème étape : Evaluer la solution : je pense que c'est une bonne solution, car il était heureux d'avoir son chocolat dimanche... il a bien mangé et n'a plus fait de crise quand il m'en demandait un et que je refusais... voilà ! solution gagnante-gagnante approuvée ! ]

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog