Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-11-02T13:00:00+01:00

Aie ! Il me mord !

Publié par TimTad

Bonjour,

 

Il y a quelques semaines, j'étais seule à la maison un soir où mon époux était allé faire du sport.

D'habitude, le père de Timéo est toujours là, et c'est lui qui s'occupe de lui. Et c'était la première fois depuis longtemps qu'il était absent pour le diner.

 

Je donnais à manger aux deux garçons en même temps, mais comme Tim ne mangeait pas, je lui donnais aussi à la cuillère comme son frère...

A un moment, je me suis retournée pour regarder Tadéo, et Timéo m'a pris la main, et a mis un de mes doigts dans sa bouche.

Je l'ai regardé, étonnée, mais je l'ai laissé faire, en disant "Ne me mords pas hein ?"

Je sentais qu'il me cherchait, en tout cas mon attention exclusive, et j'essayais de garder mon calme et de ne pas entrer dans son jeu...

Il m’a regardée avec son air coquin, puis il m’a mordue ! Fort !

 

J'ai crié : "Aie ! Tu m'as fait mal !"

Lui, avec un sourire satisfait : "Oui !"

"Tu veux que je me fâche ? Tu veux qu'on se bagarre ?" Lui ai-je demandé en hurlant, très énervée, car j'avais encore mal au doigt, et son air amusé aggravé la situation...

"Oui !", me répondit-il, toujours aussi joyeux !!

"Mais moi je ne veux pas ! Je ne veux pas me fâcher contre toi, je ne veux pas te faire mal", et puis d'un ton doux, et sans crier "Je t'aime Timéo d'amour."

Alors il m'a fait un sourire, il a pris ma main pour l'embrasser et m'a dit "je t'aime maman".

Puis il a pris sa cuillère et a fini de manger son repas...

 

J'étais émue. J'avais envie de lui rentrer dedans, de le sortir de table, de lui crier dessus... Mais j'avais réussi à me contrôler, et à avoir le comportement que je voulais qu'il imite... J'étais fière de moi. L’écoute active et les messages-je sont devenus naturels, et sans que je réfléchisse à comment formuler ma phrase. Ce soir-là, le message-je m’a permis d’exprimer ce que moi, je voulais, et de me calmer à mesure que je parlais et que j'en prenais conscience.

 

J'étais fière de mon fils aussi. Même s’il m’avait fait mal, il avait arrêté de me chercher et avait prononcé des mots d’amour (c’est rare qu’il le dise). Il avait modifié son comportement de lui-même. Une fois de plus.

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog